Menu Fermer

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

On peut avoir 26 ans sans pour autant envoyer valser le travail de ses aïeux. Au contraire, s’appuyer sur une expérience familiale séculaire et y apporter son petit flambeau, ça ne se refuse pas. Alors poursuivons l’histoire…

Lacets de sneakers tressés avec amour – Made in France  – Savoir-faire familial

Une histoire de famille - 115 années de Tressage

115 années de tressage...

« Il ne faut jamais perdre le fil de sa propre histoire familiale. La mienne passe en 1906, par la création, par les arrière-grands-parents de mon grand-père, d’une manufacture de tresses dans une petite vallée d’Auvergne où la force motrice de l’eau met en action, chez lui et chez ses confrères, des centaines de métiers à tresser des lacets, des galons ou de la passementerie. Au fil des six générations qui me séparent d’eux, l’atelier est devenu usine, les produits se sont transformés pour devenir hyper-techniques et un siècle plus tard, deux groupes industriels performants, issus de cette saga, rayonnent par-delà les frontières… »

Une affaire de génération

« Pour m’inscrire dans l’histoire de ma famille, j’ai fait le choix de remarcher dans les pas de mes aïeux. Relancer à nouveau les lacets de leur époque mais en y apportant la modernité de ma génération.

Dans cette vallée isolée existent encore de vieux métiers à tresser en bois en activité. Des machines inusables, précises, souples, qui permettent de faire tout ce que l’on souhaite, avec un respect inégalé. Un peu comme les fromages d’Auvergne : les meilleurs sont ceux qui sont fait à l’ancienne !

Ne restait plus qu’à y apporter mes idées, ma patte et les moyens de ma génération. »

Thibault OMERIN

Une histoire de famille - Une affaire de génération
Une histoire de famille

Un pas en arrière, trois pas en avant

Tout le monde connait le petit bout en plastique qui permet de glisser le lacet dans les œillets. Mal fabriqué ou usé, il finit souvent par se rompre et votre lacet s’effiloche et est alors bon à jeter. Cet embout s’appelle un ferret car autrefois, il était en fer blanc. L’idée sur laquelle repose la création du Tresseur fut non seulement de revenir au métal mais de lui adjoindre 3 changements majeurs : la résistance de l’aluminium, la couleur par laquage, la personnalisation à l’infini. 

A ceci on ajoute le e-commerce et les réseaux sociaux… et le lacet de grand-papa a fait sa révolution !

NOS PUBLICATIONS INSTAGRAM

Le Tresseur - logo simplifié

L'EMPLOI LOCAL

Pour produire une paire de lacets Le Tresseur, de la bobine de fil jusqu’au packaging, il aura fallu faire intervenir des dizaines et des dizaines de « petites mains ». Petites… mais au combien expérimentées et professionnelles.

Ce sont donc de nombreux emplois qui sont préservés en région (bien sûr, avec l’aide de tous les autres clients de nos fournisseurs, qui comme nous ont fait le choix du local).

Ces emplois font vivre les villes et les villages qui les entourent… qui nous entourent. Ensemble, et grâce à votre soutien, nous participons à l’économie française.

 

Le Tresseur - logo simplifié

CIRCUIT COURT

Ne nous voilons pas la face : savez-vous d’où vient la très grande majorité de la production mondiale de lacets ? D’Asie bien sûr et de Chine en particulier. Y compris les lacets qui équipent les plus grandes marques de sneakers…

Au niveau de qualité, il y a à prendre et aussi… à jeter. Il y a surtout de grosses économies à réaliser pour les industriels de la chaussure. C’est tellement économique, que cela reste rentable en y ajoutant des milliers de kilomètres de transport et des tonnes de CO2. Mais est-ce ce que nous voulons pour l’avenir de nos enfants ? Et de notre planète ?

Chez Le Tresseur, nous avons fait le choix du local et de « l’entreprise d’à côté ». On se connait, on travaille en bonne intelligence, en partenariat et surtout plus vite. On est livré en quelques jours, pour vous servir rapidement, efficacement et écologiquement. Que demande le peuple ?!

 

Le Tresseur - logo simplifié

FABRIQUÉ EN FRANCE

Pourquoi aller chercher ailleurs ce que l’on sait (mieux) faire ici ? A force de vouloir faire de la marge à outrance, la France a délocalisé et risqué de perdre à jamais son savoir-faire industriel.

Heureusement, il existe encore des foyers de résistance, en particulier dans les entreprises fiers de leurs racines et de leur pays.

C’est le cas du Tresseur. A la suite de 6 générations d’artisans et d’industriels de l’univers de la tresse, nous relevons le défi de produire localement, comme l’on fait les générations précédentes.

L’ensemble de notre production est réalisé dans le département du Puy-de-Dôme, au centre de la France (donc près de chez vous). A ce jour, 5 ateliers de fabrication auvergnats entrent en jeu pour réaliser les lacets Le Tresseur qui équiperont bientôt vos sneakers préférées.

 

Le Tresseur - logo simplifié

LE PRIX JUSTE

Chez Le Tresseur, tout, de la tresse au packaging, est fabriqué en France et même spécifiquement dans le Puy-de-Dôme, au cœur de l’Auvergne. 

Dans le secteur du textile et encore plus du lacet, cela est malheureusement devenu rare. Il est tellement plus simple de faire fabriquer à l’autre bout du monde où les salaires sont très faibles et les niveaux d’exigence, de qualité et de respect des normes et de l’environnement sont médiocres.

Ce n’est pas le choix du Tresseur. Au contraire, pour vous procurer des produits qui durent, nous travaillons avec des sociétés locales, réputées et dont certaines sont labellisées « Entreprise du Patrimoine Vivant », transmettant leur savoir-faire depuis des générations.

C’est une volonté. Nous espérons que c’est aussi la vôtre. Cela a un prix… un prix juste.

 

Guide des tailles
Guide des tailles