Menu Fermer

BONNE ANNÉE À VENIR

TEMPS DE LECTURE
5 minutes

Une année s’achève et une autre commence. C’est le cycle naturel de la vie et pour beaucoup d’entreprises ce n’est jamais qu’une année de plus au tableau. Mais quand, comme Le Tresseur, on n’a que 16 mois d’activité, une année c’est énorme ! 2022 fut notre première année complète et l’on vous dresse ici le tableau. Quant à 2023, de nombreux projets s’avancent et nous allons vous en dévoiler quelques-uns. Une bonne année à venir !

Une plus grande visibilité

Toute jeune entreprise du e-commerce n’a souvent qu’une idée-phare en tête en débutant son activité : faire du buzz, collectionner les likes, multiplier les followers et constituer une vraie communauté sur les réseaux. Tout cela est essentiel, et Le Tresseur s’y est bien sûr attaché en 2022 afin d’arriver à élargir autant que faire se peut sa visibilité auprès d’un public toujours plus large et qui sorte du cercle des connaissances habituelles.

Mais la découverte d’une jeune entreprise – quelle qu’elle soit – passe aussi par des moyens plus traditionnels, qui permet de toucher des publics différents (ou qui ne vous ont pas encore découvert sur le web). C’est le cas des médias classiques ou des salons.

En 2022, Le Tresseur a été vu dans la presse régionale grâce à La Montagne-Centre France et à son supplément Entreprendre, ainsi que dans le magazine gratuit #Go! distribué aux dizaines de milliers de lycéens du grand centre de la France. Thibault a été interviewé sur France Bleu Pays d’Auvergne et à la toute fin décembre nous avons eu un article sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Des contacts sont aussi pris avec TF1 dont nous reparlerons sûrement en 2023…

Presse - Journaux

Aller à la rencontre

Une expérience toute nouvelle pour nous fut celle de nos premiers salons ou stands d’exposition auprès du grand public. Cela a commencé en juillet à Ambert – pays des origines familiales du Tresseur – à la fameuse Cyclo des Copains et ses près de 3000 cyclistes amateurs. Un premier stand, une première rencontre et un souvenir émouvant puisqu’elle fut la dernière « sortie publique » de Gaby Omerin, grand-père de Thibault, qui nous a quittés moins d’un mois plus tard.

Autre contact avec le public : la 4e édition du Sneaker Legit de Clermont-Ferrand où 2500 passionnés de sneakers ont envahi les stands à la recherche de la perle rare. Une fois dénichée, quelle bonne idée que de l’équiper avec des lacets qui vont bien !

Enfin, notre jeune expérience salon a pris une autre dimension avec, en novembre à Paris, notre première participation au Salon du Made in France. Là nous n’étions pas assez de trois sur notre joli stand pour répondre à la demande de renseignements ou d’achat d’un public passionné par la French Touch et son savoir-faire reconnu.

Ces salons furent non seulement l’occasion de vendre (ne nous cachons pas la face : c’est le but premier), mais aussi la possibilité d’élargir son réseau, de rencontrer d’autres professionnels, de profiter de leur expérience, de leur carnet d’adresses, etc.

S’installer sur les plateformes

En 2022, Le Tresseur a tout naturellement adhéré à la Marque Auvergne. Quand on est fier de ses racines, il faut le revendiquer et rejoindre ceux qui promeuvent la Région et ses marques. Outre la présentation de notre société auprès d’un large public, c’est aussi un autre moyen de vente sur la plateforme Achetezenauvergne.fr.

Dans le même esprit, mais au niveau national cette fois, Le Tresseur est référencé sur le site Marques de France, le guide du Made in France qui regorge de pépites et des fleurons hexagonaux.
Enfin, récemment, Le Tresseur a intégré la fameuse appli Cocodico, qui référence et permet de vendre les meilleurs produits fabriqués en France.

Bonne année à venir

Être reconnu

16 mois d’existence, c’est très peu mais cela nous a permis de nous faire (un peu) connaître. Cela nous a permis aussi d’être reconnu, car être sélectionné aux « Trophées des Entreprises du Puy-de-Dôme » par un jury professionnel parmi près de 80 postulants pour figurer avec deux autres jeunes entreprises dans la catégorie « Elles se lancent », fut un vrai motif de satisfaction. Là aussi, c’est une preuve que nos choix sont les bons et que nos pairs croient en notre avenir. Merci encore mille fois à eux !

Bonne année à venir

Et 2023 dans tout ça ?

L’année qui commence sera un nouveau challenge pour Le Tresseur avec 3 principaux défis à venir que nous pouvons vous dévoiler :

. Capitaliser plus encore sur l’acquis en multipliant notre présence sur le net, dans les médias et sur les foires et salons.

. S’implanter dans des points de vente physiques. Cela permettra de faire découvrir la marque et les produits Le Tresseur à un plus large public directement sur le terrain (magasins de sneakers, boutiques spécialisées dans le Made in France, cordonneries, ateliers de customisation de sneakers, etc.)

. Proposer un nouveau concept de lacets personnalisables et colorés, à ceux qui ne sont pas intéressés par l’interchangeabilité. C’est un marché très important, sans doute plus BtoB, à destination des professionnels de la chaussure, de la mode, des associations, des comités d’entreprise, des clubs…
Mais de tout cela nous aurons l’occasion de reparler.

Encore merci de suivre les aventures exaltantes du Tresseur, tout au long de cette bonne année à venir, que nous vous souhaitons, à vous aussi, riche, belle, joyeuse, ambitieuse, souriante, enthousiasmante et vivante à souhait.

NOS PUBLICATIONS INSTAGRAM